Changer / Grandir

Expiration(s)

30 mars 2022 – Emmanuel Gaillot

Nos ami·es Pierrick et Dorothée d’Agile Garden nous ont aimablement invités à venir parler de Virginia Satir à une rencontre co-organisée avec leurs consœurs Mariam et Florisse de Go Learning. C’était à Nantes le vendredi 25 mars. « Inspiration(s) », que ça s’appelait – prendre le temps d’inspirer et de se laisser inspirer.

Nous avons animé un « brise-glace » de démarrage basé sur la Roue de l’influence, puis un atelier monté spécialement pour l’événement, basé sur Les Cinq Libertés. L’occasion de mettre en pratique ce que Maria, notre mentor, nous a répété à de nombreuses reprises : quelque soit le format, le public, le sujet, la durée – toujours transmettre en montrant l’exemple de ce qu’est une connexion authentique à soi et à l’autre.

Quand on t’invite en te disant « on voulait faire venir celles et ceux qui nous inspirent », tu te sens touché. Rien que pour ça, pour cette gratitude qui t’est témoignée, vient une forme de gratitude-miroir. Une envie belle et joyeuse de dire merci. Alors, tu le dis, merci.

Merci à vous quatre pour votre intérêt et votre confiance. Pour vos sourires et votre énergie. Pour nous avoir offert l’occasion de partager ce qui nous passionne. Pour avoir créé un espace-temps couvrant plusieurs lieux, plusieurs moments, dans lequel un groupe d’animatrices et d’animateurs ont pu se rencontrer, se revoir, nouer et renouer des relations, apprendre à se connaître. Pour avoir fait naître et fleurir un événement tissé de belles rencontres – plutôt que de le ranger dans la boîte à rêves-pour-plus-tard.

Merci pour votre accueil, pour vos nombreuses attentions, pour la cohérence de que vous avez insufflée. Était-ce possible de l’oublier ? Vous nous avez rappelé que le monde est abondance de beauté, dans son ordre et son désordre. Et que le soleil reste toujours là quand on a quelque chose à célébrer.

Lors de l’ouverture, je me rappelle avoir dit que l’inspiration, ça peut être aussi simple et vital que l’air qui rentre en nous, dont on se nourrit, puis qu’on peut laisser ressortir, laisser nourrir autre chose. D’une certaine manière, l’expiration, est un résultat qui prend forme – peut-être comme un nuage de condensation dans l’air frais hivernal, peut-être comme un fruit qui grandit sur une branche.

Des fruits, il y en a eu dans cette journée d’Inspiration(s). Ils sont encore jeunes, mais ils sont là et se laissent regarder, fiers, beaux, cicatrices d’espoirs transformés en réalité.